En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

http://www.psychotherapie-eskenazi-veronique.fr





 

Véronique Eskenazi
psycho-analyste à Cagnes-sur-Mer

Véronique Eskenazi vous accueille à son cabinet; sur rendez-vous; à Cagnes-sur-Mer dans le département des Alpes-Maritimes (06), pour vos consultations.

La psychothérapie analytique est une méthode d'investigation du psychisme, inspirée de la psychanalyse, qui permet de déceler les causes inconscientes des souffrances, l'origine des symptômes et de ce fait, s'en libérer.

La  thérapie analytique est fondée sur l'exploration de l'inconscient à l'aide de l'association libre (dire ce qui vient à l'esprit). Le thérapeute ne porte aucun jugement, ne pose aucune censure de la parole.

L'inconscient est repérable dans le langage, la manière de parler, les lapsus, les actes manqués, les rêves, les fantasmes, les oublis, la répétition des conflits et échecs (conjugaux, familiaux, professionnels), mais aussi dans toutes nos "psychosomatisations" (maux de têtes, allergies, vertiges...) et tous nos symptômes tels que la dépression, les troubles du comportement alimentaire, les addictions, les « tocs », les troubles anxieux et autres phobies...

Cette méthode repose donc sur le langage ; la parole qui se développe dans le cadre de la thérapie permet progressivement de se libérer de ce qui fait souffrir.​

Le "psy" est là pour écouter, recevoir cette parole et les émotions du patient. Il s'agit d'un travail commun. Nous recherchons ensemble les racines du mal-être.

Je suis là pour vous accompagner dans ce voyage vers vous-même.

Il est essentiel qu'un bon contact s'établisse entre le patient et moi-même ; c'est même une condition nécessaire au bon déroulement de la thérapie. La première séance permet de déterminer si l'un et l'autre souhaitent travailler ensemble.

Ma formation :


Après  une année en licence III de psychologie à l'Université de Nice-Sophia- Antipolis, où domine une orientation théorique  qui ne me convient pas (orientation lacanienne), j'ai poursuivi ma formation au CERFPA pendant cinq ans, à l'issue desquels on devient praticien en psychothérapie ou psycho-analyste.

Les titres de psychologue et psychothérapeute sont réservés aux thérapeutes qui ont suivi un cursus universitaire.
Cependant; aucune formation théorique ne suffit si l'on n'a pas soi-même expérimenté la  psychothérapie. J'ai, bien sûr, effectué une psychanalyse qui m'a fait découvrir l'approche freudienne et qui demeure mon approche théorique et clinique.

Je continue à me former grâce à des colloques, des séminaires, des stages, des supervisions et bien sûr, des lectures.
Le champ de la psychanalyse est infini, d'autre part, il est nécessaire d'être au clair avec soi-même pour entendre la souffrance des autres et les aider.